Sanofi et GSK rejoignent l'étude finlandaise sur la génomique

Pharmaceutical

GlaxoSmithKline et Sanofi ont rejoint le projet finlandais de génomique finlandais FinnGen, basé sur des données provenant de 500 000 volontaires de biobanques. Initialement lancé en 2017, le projet vise à contribuer à la recherche génétique en identifiant en définitive de nouvelles cibles thérapeutiques et des diagnostics permettant de traiter de nombreuses maladies. Il est composé de partenaires industriels et universitaires (organisations publiques et privées) et de sociétés pharmaceutiques Biogen, AbbVie, Celgene, Genentech, Pfizer, MSD et AstraZeneca. «FinnGen offre une occasion collaborative passionnante d’étudier les impacts génétiques sur les conditions humaines au fil du temps dans un environnement de recherche de classe mondiale», a déclaré Matt Nelson, responsable de la génétique humaine à GSK. «Cet investissement viendra compléter notre intérêt de longue date pour la génétique humaine et est conforme à notre stratégie consistant à utiliser la génétique comme catalyseur clé de la découverte de médicaments», le projet devrait se poursuivre pendant dix ans, avec le financement des sociétés pharmaceutiques et de Business Finland. Mark Daly, directeur de la FIMM et co-architecte de FinnGen, a déclaré: «Grâce à ces ressources supplémentaires, nous souhaitons catalyser et soutenir les partenariats internationaux de biobanque afin de réaliser des méta-analyses qui généreront des informations supplémentaires provenant de la puissance accrue et de la diversité mondiale que ces partenariats peuvent apporter. apporter un

“Sanofi et GSK rejoignent l'étude finlandaise sur la génomique“
See all the latest jobs in Pharmaceutical
Retour aux nouvelles