Royaume-Uni "cherchera à rester membre de l'Agence européenne des médicaments après le Brexit"

Pharmaceutical Government/ NHS related news

Le Royaume-Uni tentera probablement de rester membre de l'Agence européenne des médicaments (EMA) même après son départ de l'Union européenne. La Premier ministre Theresa May a prononcé un discours clé sur la politique du Brexit du gouvernement, au cours de laquelle elle a déclaré que le Royaume-Uni chercherait à rester sous les auspices de l'EMA, en respectant ses règles et en apportant une contribution financière appropriée. Cela contribuerait à garantir que les normes réglementaires dans le domaine de la médecine resteront compatibles entre le Royaume-Uni et l'UE même après le Brexit, tout en assurant la continuité de la réglementation des médicaments. L'industrie pharmaceutique a réagi positivement à ces nouvelles, Niall Dickson, co-président de la Brexit Health Alliance, décrivant cette approche comme le meilleur moyen d'assurer un accès rapide à des médicaments et à des traitements vitaux. Mike Thompson, directeur exécutif de l'Association de l'industrie pharmaceutique britannique, a ajouté: "S'assurer que l'approvisionnement en médicaments est ininterrompu est essentiel pour s'assurer que les patients au Royaume-Uni et en Europe puissent obtenir les médicaments dont ils ont besoin dès le premier jour du Brexit. Avec plus de 20 ans d'expérience sur le marché pharmaceutique, Zenopa possède les connaissances, les compétences et l'expertise pour vous aider à trouver le bon emploi. Pour en savoir plus sur les rôles pharmaceutiques actuels dont nous disposons, vous pouvez rechercher les derniers postes, enregistrer vos coordonnées ou contacter l'équipe dès aujourd'hui.

“La première ministre britannique Theresa May a indiqué que la Grande-Bretagne cherchera à rester membre de l'Agence européenne des médicaments après le Brexit.“
See all the latest jobs in Pharmaceutical
Retour aux nouvelles