La FDA approuve Nucala pour le traitement de l'asthme à éosinophiles chez l'enfant

Consumer

Nucala (mépolizumab), injection sous-cutanée de GSK, est le premier produit biologique ciblé approuvé par la FDA pour les enfants âgés de 6 à 11 ans souffrant d’asthme à éosinophiles grave. L’approbation intervient à la suite d’une étude ouverte menée auprès d’enfants âgés de 6 à 11 ans et souffrant de cette affection. La phase d'étude à long terme de 52 semaines a examiné la pharmacocinétique, la pharmacodynamique et l'innocuité à long terme de Nucala et a montré que le profil d'innocuité chez les patients pédiatriques de ce groupe d'âge était similaire à celui connu chez les patients âgés de 12 ans et plus. Le Dr Daniel Jackson, Département de pédiatrie, Université du Wisconsin, a déclaré: «L’asthme sévère à éosinophiles chez les enfants est une maladie compliquée qui peut être extrêmement difficile à traiter. Nucala a fait la différence pour de nombreux adultes et adolescents vivant avec un asthme sévère. Cette approbation est un développement important, offrant aux médecins comme moi une option indispensable pour nos patients pédiatriques ». Tonya Winders, PDG et présidente du réseau des allergies et de l’asthme, a déclaré: «En tant que mère d’enfants souffrant d’asthme, je connais l’impact considérable que cela a sur la famille, de l’inquiétude constante que suscite l’hospitalisation de votre enfant à la pratique. des problèmes tels que l’organisation de congés pour s’occuper d’eux. Faire approuver Nucala en tant que premier produit biologique pour le traitement de l'asthme sévère à éosinophiles chez ce groupe de jeunes âges représente un progrès important pour la communauté des asthmatiques. »Le Dr Hal Barron, président du CSO et président de la R & D, a actuellement des choix de traitement limités. disponible pour eux. Nous pensons que cette nouvelle indication importante pour Nucala constitue un développement important pour ces enfants et leurs familles.

“La FDA approuve Nucala pour le traitement de l'asthme à éosinophiles chez l'enfant“
Retour aux nouvelles