DOLPHIN pourrait faciliter des diagnostics de cancer plus précoces

Service Engineering

Les chercheurs du MIT ont mis au point un système d'imagerie capable d'imager simultanément de multiples longueurs d'onde de lumière infrarouge afin de déterminer la profondeur des particules émettant différentes longueurs d'onde et de détecter les tumeurs composées de deux cent cellules profondément dans le corps. Ils veulent adapter DOLPHIN (Détection de sondes optiquement luminescentes à l’aide d’imagerie hyperspectrale et diffuse dans le proche infrarouge) pour le diagnostic précoce de cancers actuellement difficiles à détecter jusqu’à un stade avancé. Grâce à DOLPHIN, les chercheurs ont pu suivre une sonde fluorescente de 0,1 mm dans le tube digestif d’une souris vivante et également détecter un signal à une profondeur tissulaire de 8 cm, beaucoup plus profonde que n’importe quelle technique d’imagerie optique biomédicale existante. Les techniques d'imagerie optique existantes ne peuvent pas enregistrer plus de 3 cm de profondeur dans les tissus, et les tomodensitomètres et les IRM ne peuvent identifier les tumeurs avec une certitude absolue jusqu'à ce qu'elles mesurent environ 1 cm. Neelkanth Bardhan, boursier international en oncologie Mazumdar-Shaw, a déclaré: «En termes d'applications pratiques, cette technique nous permettrait de suivre de manière non invasive une tumeur marquée par fluorescence de 0,1 mm, qui est un groupe d'environ quelques centaines de cellules. À notre connaissance, personne n’avait pu le faire auparavant en utilisant des techniques d’imagerie optique. »Angela Belcher, professeure James Mason Crafts de génie biologique et de la science des matériaux au MIT, membre de l’Institut Koch pour la recherche sur le cancer et intégrative, et directrice du MIT Département de génie biologique, a déclaré: «Nous voulons pouvoir détecter le cancer beaucoup plus tôt. Notre objectif est de détecter de minuscules tumeurs et de le faire de manière non invasive.

“DOLPHIN pourrait faciliter des diagnostics de cancer plus précoces“
Retour aux nouvelles